Réveillez l’or (votre data) qui dort en 2021

La data, le véritable précieux des TPE-PME

Or et data – article – créditDigital Satellite

Qu’est ce que « l’or qui dort de votre TPE PME  » ? Indice : une non pratique qui vous différencie fondamentalement des startups … Vous avez-trouvé ?
Votre non-usage de la data !
Sauf, qu’en 2021, la data c’est l’or de votre entreprise ! C’est particulièrement vrai, si votre entreprise est une TPE-PME. Probablement d’ailleurs, que vous imaginez que vous n’en produisez pas. Alors, évidemment, vous ne pouvez pas l’utiliser pour piloter votre entreprise. C’est pourquoi, aujourd’hui les TPE et PME laissent cet or, littéralement leur filer entre les doigts.
Cependant, pas de panique car le tableau comporte une bonne nouvelle. L’une des portes d’entrée de cette data est précisément une des forces de l’entrepreneur de PME. C’est votre proximité clientsEn cela vous êtes très bon … et donc déjà sur le chemin !
Découvrez comment votre entreprise peut donc aussi transformer cet or qui dort, en véritable actif rentable pour l’entreprise. Une fiche cadeau opérationnelle (fin d’article) vous aidera même à passer à l’action dès à présent.

Tout d’abord, remettons les choses en perspective…

Faits 2020 et perspectives 2021 pour les TPE – PME :

Dans la mesure où l’intégration de la gestion de la data à votre stratégie est liée à la digitalisation de votre entreprise et aussi à vous, entrepreneur, voici la synthèse de quelques études sorties en décembre 2020.
Commençons par 5 enseignements tirés du baromètre de croissance & digital (Ascel 2020) :

  1. Premier enseignement : en 2020, le digital est moteur de croissance pour les entreprises les plus digitalisées
  2. Deuxièmement : le digital est un levier des ventes physiques en magasin. D’ailleurs une majorité des commerçants en sont maintenant convaincus).
  3. Troisièmement : en 2020 pour lde nombreuses entreprises, le digital a eu un effet de bouclier
  4. Quatrième enseignement : les TPE sont en retard dans leur transformation digitale
  5. Enfin : pour toutes , les besoins de digitalisation persistent, exacerbés par la crise

De plus, parmi les 68% de TPE-PME qui associent digital et croissance, 9% d’entre elles estiment à plus de 25% leur augmentation de CA.

Une deuxième étude européenne illustre que seulement 33% des TPE-PME françaises ont accéléré leur digitalisation…

Enfin, dernièr chiffre essentiel en cette période: l’indice de confiance du dirigeant de TPE – PME. Le baromètre CCI (déc. 2020) affiche un 54%. Il était à 42% en mars 2020 mais à 142% en oct 2018 ).

Autrement dit, ces chiffres & baromètres nous indiquent pour 2021, à la fois le réservoir de croissance du digital pour la TPE-PME, mais aussi la nécessité du renforcement du capital de confiance de l’entrepreneur.


Or, « la confiance de l’entrepreneur est liée à sa foi en sa capacité à jouer avec les aléas, à faire face à l’inconnu » (Julia De Funes – Amazon Academy).

C’est pourquoi, construire des sources d’informations factuelles, de données, de chiffres éclairants en matière de prises de décision, s’avère, en 2021, une stratégie indispensable !

Réveiller l’or … comment construire de la data ?

Ces chiffres, ce sont évidemment la « data » de l’entreprise. Des données majoritairement inexploitées en 2020. Or, sans surprise, plus l’entreprise est petite, moins la maturité data est élevée. Le constat est logique. Celle-ci est corrélée à la maturité globale d’intégration du numérique à la stratégie de l’entreprise. D’où, côté compétences, moins de 10% de PME déclarant avoir les profils internes pour gérer la data.

Pourtant la pierre philosophale pour transformer l’acier en or, est tout près ! C’est ce secret qu’ont bien compris les startups (gafam, netu & cie ). La formule est même assez simple de prime abord. Il s’agit de se focaliser uniquement sur le client, sur l‘utilisateur des services.
Pour cela il est indispensable, entre autres, de mesurer, mesurer, et mesurer !
Mesurer sa satisfaction, ses besoins, ses attentes etc. Dès lors, la précieuse donnée de l’entreprise devient exploitable dans les choix de l’entrepreneur.
Sans cela vous avez bien de l’or qui dort dans votre entreprise 😉
Le schéma ci-dessous, devrait de surcroit éclairer le processus.

Cycle data design – Digital Satellite

Plus vous mesurez la satisfaction, le besoin, les attentes de vos clients et usagers, plus vous apprenez d’eux. Vous êtes alors à même, ensuite, de construire des produits et services à succès. C’est alors ce processus, qui vous permet de produire de la valeur (de l’or) pour votre entreprise. Retrouvez plus de détails conceptuels dans cet article sur le leadership digital

Initier de la data : méthode des 1ers pas

En conséquence, créer un système data passe tout d’abord par la création de bases de données. Voici 5 grandes étapes pour vous lancer.

  1. Identifier et catégoriser votre data existante (à minima votre listing clients)
  2. Créer de la donnée actualisée via des enquêtes, sondages etc. (le début d’année est une super opportunité)
  3. Vous équiper d’outils de marketing relationnel web et automatiser
  4. Anticiper vos besoins de data et créer de l’outillage visuel (ce qu’on appelle data visualisation) qui facilite la lecture et l’exploitation de cet « or »
  5. Piloter votre entreprise via votre data (ainsi devenir un entrepreneur data driven = qui fait du data management)

En quelques mois, vous mesurerez les effets. De là, l’investissement stratégique et sa rentabilité pour votre entreprise et lien avec le digital et la data, vous apparaitront absolument évident.

Conseils

Initier la démarche peut être impressionnant … Aussi, faîtes vous accompagner par des professionnels référencés (ex le portail de transformation numérique des TPE où évidemment vous y retrouvez Digital Satellite 😉 )

Les étapes suivantes pour piloter par la data

Après avoir initier son data système, comment aller plus loin ? Vous êtes maintenant convaincu de l’importance business de vous installer dans une démarche data driven ?
Voici quelques idées & ressources pour aller plus loin.

Dernier conseil pour aborder cette deuxième phase

Anticipez deux points dès le départ,

  • une nomenclature claire (pour vous y retrouver dans les formulaires, mails, listes de diffusion créées etc) et .
  • l’architecture de vos bases de données

En effet la data peut vite devenir « envahissante. Sans anticipation de sa construction, vous pourriez en effet cous retrouver « débordé » par celle-ci.

Conclusion : prêt donc pour une année 2021 data driven ?

En conclusion, vous avez maintenant en main, des points de méthode pour réveiller cet or qui dort dans votre entreprise. Alors GO ! 😉 Que 2021 soit votre data année !
Cerise sur le gâteau, vous maîtrisez maintenant une « langue data » alignée aux tendances 2021 de #Data driven et #Data visualisation.
Ne vous y trompez pas. Ces tendances font bien écho à la mutation profonde que vivent nos entreprises, voir nos sociétés…

Aller plus loin

Auteur : Jocelyne Turpin

MOOC Transformer et CEO de Digital Satellite, elle aide les PME à faire décoller leur business via les MOOC. Elle anime également un autre blog (collaboratif) www.miss-mooc.paris

Laisser un commentaire